Le nouveau Stade national du Luxembourg

Dévoilé à l’hôtel de ville de la capitale en janvier 2016, le projet du stade national de Luxembourg a démarré en janvier 2017 pour un budget estimé à 58 millions d’euros, partagé entre la ville du Luxembourg pour 19 millions et le ministère des Sports pour 39 millions.

Pour répondre aux dernières normes en vigueur de la FIFA et de l’UEFA, le stade de 9 595 places assises et couvertes proposera des installations comme un parking VIP de 159 places et un “business club”.

Prévu en livraison en janvier 2019, le stade sera donc opérationnel avant la ligne de tram en cours de réalisation qui est prévue notamment pour l’alimenter. Dans un premier temps le nouveau stade sera desservi par une navette de bus. La solution ainsi retenue ne sera pas optimale mais couplée avec des solutions d’accès et de stationnement, elle devrait permettre un fonctionnement a priori bien plus performant que celui de l’ancien stade Josy Barthel.

À terme, le tram pourra transporter environ 600 personnes toutes les 3 minutes.

Parmi les solutions mises en œuvre, la construction d’un parking P+R de 6 niveaux de 1 981 places est prévue à proximité du nouveau stade entre Kockelscheue et le site de la Cloche d’or.

Outre les matchs de football et de rugby, le stade pourrait également accueillir des événements musicaux de moyenne envergure moyennant la définition des modalités entre l’organisateur, le propriétaire et le gestionnaire. En revanche, le stade n’est pas conçu pour organiser des concerts de grande envergure qui nécessitent des installations et des autorisations particulières.

Ce nouveau stade plus en rapport avec les besoins actuels de la ville en matière d’accueil d’événements sportifs nationaux et internationaux devrait néanmoins jouer la carte du changement dans la continuité. En effet, le nom du stade n’est pas encore fixé et celui de Josy Barthel a été évoqué.